Une dyspnée aiguë


Mme M., 62 ans est hospitalisée pour dyspnée aiguë. Elle se sait porteuse depuis plusieurs années d'un « souffle au cceur » pour lequel un cardiologue consulté lui a dit de prendre des antibiotiques avant d'aller chez le dentiste (Clamoxyl* 2g 1 h avant, 1 g 6h après). Pas de dyspnée d'effort jusque là.

Elle est ménopausée depuis 12 ans et suit un traitement hormonal substitutif.
II existe un contexte d'atopie familiale et personnelle. Pas de facteur de risque vasculaire.
A l'examen : pouls = 108/mn, tension artérielle = 110/60 mmHg, température = 36,8°C.
Malade non cyanosée, dyspnéique, polypnée à 28/minute, apparue depuis deux heures. Râles crépitants dans les deux champs pulmonaires. Sibilants bilatéraux. L'auscultation retrouve un rythme régulier. Souffle holosystolique 4/6°, à maximum apexien, irradiant vers l'aisselle et les vaisseaux du cou. Tous les pouls sont perçus. Pas d'astérixis, pas de sueurs, le reste de l'examen clinique est normal.
1. Quel est votre diagnostic clinique ?
2. Quelles en sont les principales étiologies ?
3. Une étiologie infectieuse est à priori éliminée ici, mais comment cherchez-vous cliniquement à l'évoquer ?
4. Quel est votre traitement symptomatique ?
5. Quels examens complémentaires demandez-vous en urgence ?
6. Lequel vous apportera le plus de renseignements sur la pathologie dont souffre la malade ?
Qu'en attendez-vous ?
7. Comment interprétez-vous cette iconographie ?
8. Que pensez-vous de l'antibioprophylaxie de cette malade ?

-->
TELECHARGER LE DOCUMENT

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire